INSTITUTIONS MÉDICALISÉES

 

 

 

 

 

 

« La musique renforce la mémoire et les réserves cognitives, précieuses pour lutter contre les effets du vieillissement normal. On a même découvert que des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent encore mémoriser de nouvelles mélodies. » © Cerveau & Psycho – n°63 mai – juin 2014

Je propose des interventions de groupe en musicothérapie active et réceptive dans les établissements tels que EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou FAM (foyer d’accueil médicalisé), mais aussi des soins individuels en sonothérapie afin de soulager essentiellement les insomnies, les troubles anxieux et aider au lâcher prise pour les personnes en fin de vie.

Les ateliers proposés ont tous des objectifs thérapeutiques particuliers : solliciter la mémoire, libérer la respiration et améliorer le sommeil, libérer les émotions et diminuer les troubles anxieux, retrouver la part créative que l’on a en soi permet de limiter les troubles thymiques.

Les travaux de recherche en neurosciences menés notamment par le Professeur de neuropsychologie Hervé Platel et de son équipe, montrent de façon très claire que l’exposition à la musique a des effets positifs sur la mémoire, notamment chez les personnes atteintes d’Alzheimer. Les avancées de ces travaux menés par des chercheurs du CNRS montrent que la musique active les réseaux cérébraux de façon synchronisée, ce qui augmente la stimulation et les capacités cérébrales. Les jeunes seniors pratiquant une activité musicale voient leur déclin cognitif se réduire.

Toutes mes propositions peuvent être redéfinies selon les besoins et les attentes des structures qui m’accueillent.

Voici quelques ateliers proposés :

  • Relaxation sonore : il s’agit pour les résidents de relâcher les tensions corporelles et mentales avec un travail axé sur la respiration, la visualisation accompagné de mes instruments (voix, flûte balinaise, bols tibétains, carillons, sanzula, hapy drum, zenko, guitare, tambour…). Cette parenthèse, cette de bulle de bien-être a des vertus notamment sur l’endormissement, les insomnies, les angoisses.
  • Musique et mémoire : l’objectif de cet atelier est de solliciter les compétences mnésiques pour renforcer la mémoire des résidents en leur proposant différents jeux musicaux : rythmes vocaux, percussions corporelles,  chant et écoute d’œuvres musicales . La musique, en tant que matériel riche au plan de la perception et de l’émotion, permet de montrer que diverses capacités, y compris mnésiques, restent présentes chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, même à un stade avancé de la maladie. Ainsi, les observations d’Hervé Platel « plaident en faveur d’un système de mémoire musicale à long terme particulièrement résistant, distinct de la mémoire verbale, et confirment que les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer conservent d’étonnantes capacités d’apprentissage de nouvelles mélodies. » © Cerveau & Psycho – n°63 mai – juin 2014
  • Voix et expression : les résidents sont invités à chanter un répertoire qu’ils connaissent (chansons populaires de leur époque, chansons traditionnelles…) mais aussi de découvrir des chants traditionnels extra-européens avec des rythmes différents qui peuvent mener à la danse (on peut danser aussi dans un fauteuil roulant). Nous pouvons aussi travailler sur des poésies et chercher ensemble une façon musicale de les interpréter. Ce travail permet aux résidents de se reconnecter avec leur passé car les chants véhiculent des émotions et des souvenirs, cela donne souvent lieu à des récits très émouvants. Chanter en groupe permet aussi de se sentir porter, transporter par l’énergie du groupe ainsi, les participants font des prouesses pour que le texte soit compréhensible ce qui donne lieu à un travail précis sur l’articulation des mots.
  • Création de conte musical / illustration sonore d’un conte : cet atelier permet l’expression des idées de chacun, implique le groupe dans une réflexion commune ainsi un lien particulier se créé entre les participants. Lorsque l’idée principale du conte est cernée, nous explorons les sons multiples de l’instrumentarium proposé (petites percussions, sanza, bols, carillons, flûtes, zenko…) puis nous cherchons à raconter musicalement notre histoire en employant tous les paramètres musicaux à savoir : rythme, hauteur, intensité, silence, couleurs sonores…
  • Musique et Couleurs : les participants à cet atelier sont amenés à travailler avec des couleurs (pastels, crayons, feutres, peinture… ) afin de les appliquer sur un mandala tout en écoutant un programme d’oeuvres musicales choisies par moi-même. Le travail du mandala permet de faire le vide pour être au plus proche de soi, permet d’oublier les douleurs car il demande une concentration particulière. Pour certaines personnes, il sera proposé un travail avec de la pâte à modeler qui mobilise moins de concentration et permet de renouer avec sa créativité.